Blog categories
Derniers articles
  • Ford F150 Shelby Super Snake Sport
    Ford F150 Shelby Super Snake Sport
    0 comments 0 Liked

    Le Ford F150  reste depuis plus de 35 ans l'automobile la plus vendue aux USA. Mais lorsqu'il s'agit d'en faire autre...

    Read more ...
  • Land Rover Serie 1 Big Foot
    Land Rover Serie 1 Big Foot
    0 comments 0 Liked

    Andrew Gollins est anglais, il en a l’inimitable accent du terroir qui fait tout le charme des rencontres outre...

    Read more ...
  • Toyota Land Cruiser FZJ 71
    Toyota Land Cruiser FZJ 71
    0 comments 0 Liked

    Si l'antique Toyota BJ série 4 fait désormais partie des 4x4 de collection, ses successeurs ne sont pas loin de le...

    Read more ...
  • Jeep SAS Willys
    Jeep SAS Willys
    0 comments 0 Liked

    La SAS est certainement la plus emblématique des Jeep. Reconnaissable entre toutes, elle démontra dans les sables du...

    Read more ...
  • Les 3 Range Rover Des Dakar d'antan
    Les 3 Range Rover Des Dakar d'antan
    0 comments 0 Liked

    C’est bien par une victoire sur le premier Paris-Dakar en catégorie auto que notre très chic Lord Anglais inaugurait...

    Read more ...

Toyota Land Cruiser FZJ 71

0 Liked

 Toyota FZJ 71…L’oiseau rare

Si l'antique Toyota BJ série 4 fait désormais partie des 4x4 de collection, ses successeurs ne sont pas loin de le devenir tant l'idée du vrai 4x4 est aujourd'hui noyé dans le flot des SUV. Nous avons découvert un des survivants de cette noble lignée de Toy; Un FZJ 71. Equipé de son 6 cylindres 4,5L essence, c'est en plus une version rare en France.

Des chiffres et des lettres  selon Toyota…

Si vous ne fait pas partie de « dingues » de Toy qui savent d’emblée ce que veut dire FZJ 71, la carrosserie et le look un peu « dépassé » de ce modèle avec ses autocollants sur les cotés doit  tout de même vous rappeler quelque chose, du déjà vu. Vous en avez croisé sur les chemins depuis des années des comme ça. Oui et Non…

C’était certainement des HZJ, la version diesel de cette carrosserie. Tentons de définir ce qui se cache sous le capot de ce 4x4 jamais importé officiellement en France. La poésie des noms des 4x4 Toyota est reconnue de tous. Loin d’être facile à coller dans un Alexandrin, avec un peu de concentration, ceux-ci vous permettrons au moins de savoir dans quoi roule votre interlocuteur qui vous annonce fièrement… « Moi, c’est un Hachezedji… »… « Par exemple, et ça vous fait pas mal ? »...

Bon, un peu de sérieux.

Dans le cas qui nous intéresse, il s’agit donc d’un… Efzedji, 71…en plus. Traduisez, FZJ 71.

-       Le « J », on sait, que depuis 1954, il est le symbole de la gamme Land Cruiser produite par Toyota.

-       Le « 7 », il fait partie de la série 7 qui depuis 1985 remplace la série 4. (Celle de notre cousin !)

-       Le « 1 », indique normalement un châssis court, mais peut aussi indiquer un moteur injection  (en général sur le diesel).

-       Le « FZ », là, ça se complique car le « F » a toujours indiqué un moteur 6 cylindres essence, ce qui est le cas. Et le «Z » alors ? Sur la plaque constructeur sous le capot on lit : « Engine : 1 FZ-FE  4477 cc », Euréka !

Nous sommes bien en présence d’un Toyota Land Cruiser série 7, un 4500 EFI, avec un moteur essence 6 cylindres en ligne, doubles arbres à cames, à injection électronique multipoints de 4477 cm3, 24 soupapes. C’est marqué sur le cache culbuteurs en plus…Le digne descendant du robuste FJ 40 des années 60 à 80 vendu aux U.S.A… C’était pourtant simple !

Ce Toyota FZJ 71 qui est lointain parent de ceux que nous avons côtoyé dans nos contrées où l’essence à défaut d’être encore rare se faisait de plus en plus chère (Déjà !).

 Depuis des années les modèles essence de la gamme 4x4 Toyota (à part le FJ 73, destiné à la compétition) étaient réservés aux Etats-Unis, au Moyen Orient, au Maghreb et à l’Amérique de sud. Que des pays sans problèmes pétroliers, alors que nous, nous n’avions que Auchan (le pays où la vie était moins chère) pour étancher notre soif de chevaux vapeurs. Dire que ce fleuron de l’industrie Japonaise n’a profité pendant des années qu’a la police Lybienne, dans sa version sans injection électronique (...Ha bon, quand même), où encore, servant depuis des années de cheval de bataille Toyota, au Venezuela…

Rêve pour aventurier…

 On est déjà assis dedans, vous pensez bien. Sentir le neuf dans un habitacle de Toyota comme celui-là, c’est comme rajeunir de quelques années. En général ça fleure plutôt le gasoil et l’usure dû a des années de labeurs, de chemins en sous bois, de franchissements de bosses, de gués où encore de compétitions. Non, aujourd’hui, ça sent le plastique neuf. Le coté désuet du tableau de bord, des siéges, du tapis de sol, le tout, en gris, nous rappel que si Toyota propose des 4x4 de plus en plus « civilisé » et «cossu », la marque est toujours capable de fournir du robuste utilitaire à travers le monde.

Un grand respect nous anime lorsque nous tournons la clé pour démarrer face aux 76 Km qu’affiche le compteur kilométrique. Ce sera juste une prise en main, le véhicule n’était de surcroît pas encore immatriculé en France.

Surprenant et magique sur ce type de véhicule, le 6 cylindres au son velouté, déroute. Pas de vibrations, pas de claquements à froid propre au diesel. Les 5 vitesses passent, l’aiguille du compteur monte rapidement sans avoir à forcer, la souplesse des gros moteurs est bien là avec quelques 387 Nm à 3600 Tr/ mn.

 Par respect pour son jeune âge, on attend que le moteur soit bien chaud, puis, le pied droit se fait alors, plus rapide et plus insistant pour aller « titiller » les 220 Ch là-haut à 4600 Tr/ mn. Ils y sont, les chevaux ! Ça se conduit comme une puissante berline actuelle, on en est encore tout étonné. Presque incroyable pour ce Toy aux contours d’une autre époque et pourtant neuf. Le freinage avec deux disques ventilés à l’avant et deux tambours à l’arrière ( !) suffisent à stopper (par temps sec en tout cas) les 1750 Kg de notre FZJ 71 lancé à…Bon, comment dit on de nos jours…Disons… vite sur circuit. Comme tous les utilitaires Toyota depuis 2000, il est passé aux ressorts hélicoïdaux à l’avant en conservant ses lames paraboliques à l’arrière, il reste ainsi une bête de somme avec prêt d’une Tonnes de charge utile. Le formule fonctionne encore, le train avant est plus précis et les lames plus souples assurent une conduite confortable.

Hors du goudron, nous ne pourront pousser ce FZJ jusqu'à ses limites, on fait juste un « petit tour», ceci, afin de respecter notre accord avec son nouveau propriétaire qui, défaut de plaque oblige, laisse ce pur sang Japonais au garage. On entend déjà les passionnés de la marque… « Pas utile de l’essayer en tout terrain, Toyota, c’est le meilleur ! » et le plaisir alors !Le « petit tour » TT nous suffit tout de même à confirmer qu’en pneus Dunlop Grandtrek destiné à la route, ce moteur souple et puissant sur ce châssis court est un  régal en trial, ça se faufile partout à 2000 Tr/mn…en silence.

Fiche technique

 

Moteur : 1FZ-FE

6 cylindres en ligne, double arbre à cames, 24 soupapes à injection électronique directe multipoints.

Alésage x course : 100 x 95 mm.

Compression : 9/1

Cylindrée : 4477 cc

Energie : essence

Puissance : de 205 Ch à 4400 Tr/mn, à 225 Ch à 4600 Tr/mn selon les législations anti pollution.

Couple : de 360 Nm à 3200 Tr/mn, à 387 Nm à 3600 Tr/mn.

Batterie : 12V, 65 Ah

Alternateur : 80 A

Réservoir : 90 Litres.

Modèle équipé du même moteur depuis 1995 : FZJ 70, 73, 75, 80, 100.

 

Embrayage : monodisque/ sec

Direction : Hydraulique à recirculation de billes

 

Transmissions :

 

-Boite de vitesse : H150F, 5 manuelles et marche arrière.

- Boite de transfert : deux rapports. Longues 1,000 :1, courtes 2,488 :1.

- 4x2, 4x4

- Ponts rigides avant et arrière.

 

Suspensions :

 

Avant : ressorts hélicoïdaux, amortisseurs hydrauliques et tirants de ponts.

Arrière : Lames semi-eliptiques, amortisseurs hydrauliques.

 

Freins : disques ventilés à l’avant, tambours à l’arrière.

Pneumatiques : 255-70 R 16 à 7.50 R 16

 

Dimensions :

 

Longueur :       4070 mm

Largeur :           1690 mm

Hauteur :           1935 mm

Empattement : 2310 mm

Voies :              1475 mm

Garde au sol :    230 mm

Poids à vide :   1750 Kg

PTC :                2600 Kg

 

 

Posted in:

Leave a comment

Log in to post comments