Derniers articles
  • Range Rover Sport SVR James Bond
    Range Rover Sport SVR James Bond

    Dans le 25e James Bond « Mourir Peut Attendre » sur les écrans depuis le 6 octobre en France, deux Range Rover Sport...

  • Kamado Joe BBQ chez RLD-AUTO
    Kamado Joe BBQ chez RLD-AUTO

    Le Kamado est un BBQà paroi épaisse basé sur les grill asiatiques de jadis.RLD-AUTO propose désormais Kamado Joe et...

  • Jeep Le Grand Cherokee 2022 en Europe
    Jeep Le Grand Cherokee 2022 en Europe

    Le nouveau Jeep Grand Cherokee 2022, également disponible en version électrifiée 4xe, vient d’être officiellement...

  • Loi montagne Pneus
    Loi montagne Pneus

    La Loi Montagne vise à prendre en compte les spécificités des zones géographiques qui demandent une vigilance...

  • Ford Bronco version Raptor
    Ford Bronco version Raptor

    Depuis un certain temps, des rumeurs sur une version Raptor du Ford Bronco circulaient.Mais c'est fait, Ford a...

Le Grenadier d’Ineos

0 Aimé

Grenadier

Présérie séduisante  !

On l’a vu rouler sur le tour de France, à Goodwood en Angleterre, mais il joue les Arlésiennes ce fameux Grenadier qui se veut vrai 4x4. Nous avons eu l’occasion de monter à bord sur la piste d’essai lors du salon de Valloire 2021. S’il ne s’agit que d’un véhicule de présérie, on peut s’attendre à un franc succès pour celui qui sans nul doute...à bien l’âme du défunt et regretté Defender.

Il avait tout pour jouer les stars de la foire du Tout Terrain de Valloire cette année. Ce fut le cas lors de ce salon qui rassemble un grand nombre de baroudeurs et de voyageurs qui ne jurent toujours que par les 4x4, les vrais, les valeurs sûres. Il y avait du monde près de l’église où l’équipe d’Ineos avait monté son stand. Deux exemplaires du tant attendu Grenadier y étaient exposés.

Inspiré par l’éternel Land Rover Defender comme le souhaitait Jim Ratcliff le patron d’Ineos ce géant pétrochimique, ce Grendaier allait t-il répondre aux attentes ? Un simple tour à bord de l’engin permet à priori de répondre...Oui.

Un design qui n’a pas besoin d’explication

Si l’allure d’armoire Normande typique du Defender ne pouvait que susciter le procès intenté par Jaguar-Land Rover (propriété intellectuelle) contre le milliardaire Britannique, comme pour un jeans, quelques différences suffisent à prouver qu’il n’y a pas copie... Mais bien « inspiration ». Et des différences, il y en a profusion. La justice a donné raison Sieur Ratcliff.

On peut commencer par la face avant, très différente dans les détails au point de ne pas faire l’unanimité tant elle évoque cet autre 4x4 dur à cuir et moins connu que fut l’Iveco Massif. Ensuite, toujours à l’extérieur les fameuses vitres de toit dénommées Alpine Window sur le Land Roveret qui ne servaient pas à grand-chose, ont laissé place à des barres qui permettront certainement l’arrimage ou l’ancrage de matériel sur le toit. Dans le domaine du fonctionnel, le Grenadier voit aussi son tour de caisse arrière bardé de Rail aéro comme on dit dans le transport, qui ne laissent aucun doute sur le rôle de 4x4 pratique et modulable que jouera le Grenadier. La fonction garde donc le pas sur la forme...L’inverse de l’automobile d’aujourd’hui...

Les dessous du Grenadier

On est bien évidemment allé jeter un œil attentif sur les dessous. Rassurez-vous, nous sommes bien dans le monde du vrai 4x4.  La carrosserie en acier repose bien sur un solide châssis échelle, deux ponts rigides Carraro aux carters de dimensions respectables sont là et ils disposent des blocages de différentiels. Les suspensions font aussi dans la tradition avec ressorts hélicoïdaux et amortisseurs. L’ensemble est guidé par de solides tirants de ponts. On ne peut que remarquer au passage les arbres de transmissions costauds et des blindages de protection acier. Celui qui apparait à l’arrière et qu’on pensait utile pour protéger le réservoir n’est en fait là que pour l’esthétique puisque le carburant est stocké au centre du Grenadier. Barres stabilisatrices avant et arrière sont de la partie, et comme pour les barres de direction et d’accouplement on a fait dans le robuste.

L’ensemble de la chaîne cinématique de ce 4x4 qui se veut permanent est signée Magna Steyr...La célèbre maison Autrichienne au-dessus de tout soupçons !

En ce qui concerne la boîte de vitesses, ce sera une autre référence avec une boîte automatique 8 rapports ZF accouplée à une boîte de transfert 2 rapports.

C’est certainement l’un des premiers éléments qui interpellent lorsque l’on grimpe à bord du Grenadier ; Le levier de vitesses. Aficionados du Land Rover, vous aurez un choc. Fini le long levier des célèbres boîtes R380 de vos Defender...Vous vous souvenez ?

En effet, un court levier noir brillant très chic digne d’une berline de luxe est désormais à votre disposition. Position « manuelle » en prime Si dans l’habitacle de notre présérie on comprend vite que l’on est dans un véhicule test bardé de stickers et de coupe-circuits, l’ambiance générale du futur 4x4 est palpable. On en est vite à s’imaginer les plastiques habillés de la version définitive, le volant cuir entre les mains et ces consoles centrales (aussi au niveau du toit) toutes illuminées, à cruiser sur les pistes africaines au coucher du soleil... ça viendra.  

Trêve de rêverie, le moteur est si silencieux qu’on en aurait presque oublié d’aller soulever le capot.  Preuve, s’il le fallait encore, que ce n’est définitivement pas un Defender. Ineos a fait confiance à des fournisseurs bien connus dans l’univers automobile. Et sous le capot, c’est le choc lorsque l’on découvre l’imposant 6 cylindres en ligne BMW Bi turbo diesel (B57) de 249 ch.

La version du BMW essence (B58) offrira quant à elle 281ch. Un moulin diesel de référence qui présage de belles performances aussi bien sur route qu’en off road avec un couple de 550 Nm.

Sur la piste d’essai

Si nous n’avons malheureusement pas pu prendre les commandes de ce Grenadier, nous avons parcouru la piste d’essai de Valloire en copilote. Pour ceux qui ne connaissent pas ce lieu, on y dispose à flanc de montagne de tous les obstacles classiques qu’on peut rencontrer en tout terrain mis à part le sable et les bourbiers. Notre Grenadier s’est très bien sorti de l’exercice face aux devers, pentes et descentes abruptes, sans parler des croisements de ponts, qui dans le monde du 4x4 valident le bien fondé de ce qui est appelé à rester un outil passe partout. Avec ce couple issu du moteur 6 cylindres et 3 blocages de différentiels en réserve, nous n’avions pas vraiment de doute au sujet. Le Grenadier est opérationnel à 100%.

Le Grenadier sur nos routes ?

Cela fait partie des questions qui ont une réponse. Normalement l’usine de Hambach (ex-groupe Daimler), devrait livrer les premiers exemplaires aux clients ayant précommandé (à partir d’octobre 2021) ou signé le bon de commande (à partir de début 2022), dès l’été 2022. En revanche côté tarif, il faudra encore attendre. Le Grenadier jouera certainement le grand écart entre les versions utilitaires abordables et les versions haut de gamme, histoire de conquérir le cœur de inconditionnels du bon vieux Defender et en allant titiller les poids lourds du Pick up, sans oublier, pourquoi pas, le seul 4x4 concurrent haut de gamme qui subsiste ; Le Mercedes G.

Les carrosseries disponibles passeront dans un premier temps par le classique LWB (Long Wheel Base) en 4 portes 4 places qui se déclinera aussi en Pick up. On pourra aussi s’offrir la version commercial (4 portes 2 places) comme ce présérie. Une version 7 places est aussi dans les tuyaux. Rien de nouveau en ce qui concerne une version châssis court, mais tout est possible chez Ineos sachant qu’il s’attaque au mrché mondial, pas seulement à l’Europe.

Pas d’hybridation en vue, ni de version électrique. Le constructeur évoque cependant son intérêt à long terme pour la pile à combustible. Qu’Ineos travaille sur les moteurs à hydrogène n’est pas une coïncidence…

Bon, on ne pouvait terminer ce tour d’horizon incomplet, sans le Cocorico de rigueur...Qui aurait imaginé que l’héritier de l’esprit, de l’âme, du concept du Defender, serait fabriqué en France ? Ineos Grenadier made in France ! Le monde de l’automobile se réinvente et nous étonnera encore longtemps.

 

Fiche technique :

MOTEURS

Type : 6 cylindres en ligne

Essence :  B 58 BMW  2 998 cm3 de 281 ch pour 450 Nm

Diesel : B 57 BMW 2 993 cm3 de 249 ch pour 550 Nm

Boîte de vitesses : Automatique 8 rapports

Transmission : 4x4 permanent 

Nbre de portes/places : 4/ 2, 4 ou 7

Suspension AV/AR : Ponts rigides/ Ressorts hélicoïdaux et amortisseurs

Electronique embarquée : ?

Stop & Start : ?

Pneus/Jantes : Bridgestone ou BF Goodrich / 17“ ou 18“

Dimensions/Capacités

L/l/h [mm] :  4927/ 1 930/ 2 033

Empattement [mm] : 2 922

Garde au sol [mm] : ?

Poids à vide [kg] : ?

Poids tractable : 3 500

Vitesse maximale [km/h] : ?

0 à 100 km/h (s) : ?

Consommation constructeur (l/100 km) : ?

Mixte/urbain/extra urbain : ?

Emission CO2 (g/km) : ?

Publié dans: News, Essais 4x4 et SUV

laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires