Derniers articles
  • Land Rover fête sa reine
    Land Rover fête sa reine

    Land Rover a célébré dignement le jubilé de platine de Sa Majesté la reine Elisabeth II commémorant ses 70 ans sur le...

  • Ford Bronco Badlands  VS Jeep Wrangler Rubicon
    Ford Bronco Badlands VS Jeep Wrangler Rubicon

    comment ne pas être curieux face à celui qui est annoncé aux USA comme « ...Le pire cauchemar de la Wrangler... » ?...

  • Nouveau Range Rover Sport  3e génération
    Nouveau Range Rover Sport 3e génération

    Land Rover lance la troisième génération de son Range Rover Sport. Il redéfinit la vision du luxe sportif avec...

  • Toyota Compact Cruiser EV
    Toyota Compact Cruiser EV

    Toyota Compact Cruiser EV ? un petit 4x4 carré qui s’inspire du regretté FJ Cruiser a fait un carton du côté des...

  • Nouveau Defender 130
    Nouveau Defender 130

    Si la silhouette du Defender s’allonge de 340 mm avec cette version 130 du Defender, l’empattement reste identique à...

TIP TOP la caravane maline

0 Aimé

La remorque Freerider 

TIP TOP SOLUTION

Pour Alain Sauvager qui a parcouru le monde pour des raisons professionnelles dans le domaine du nautisme, le goût du contact et de l’aventure fut toujours une ligne directrice. Il y a quelques années, en voyage aux Etats unis, il tombe à plusieurs reprises sur des 4x4 attelés d’étranges remorques “Teardrops“, dont l’origine remonte aux années 1930, époque de la grande dépression. Depuis, l’idée de cette mini caravane fut reprise dans le cadre du loisir et de l’évasion. De retour en France, Alain décide de reprendre ce concept et d’en faire une alternative aux cellules, tentes de toit et autres aménagements destinés à nos 4x4. Une solution Tip top...C’est bien le nom de sa société.

À notre époque où les camping-cars envahissent nos côtes et campagnes, certains inconditionnels de ces maisons sur roues ont renoncé. Moyen extraordinaire de découverte en famille et dans le confort, le camping-car fut au départ conçu pour les grands espaces à l’Américaine. Aussi, les grandes migrations estivales en Europe provoquent une telle affluence de ces frigos ambulants, qu’on en est arrivé à les parquer loin des hauts lieux touristiques et des centres villes. L’aventure en camping car se termine souvent sur un parking d’asphalte surchauffé... La virée des vacances en liberté n’est plus qu’un calvaire entre vapeur de merguez et piscine gonflable des voisins.

Nos déçus du Camping car se sont tournés depuis quelques années vers le 4x4 aménagé capable de jouer l’escapade et le petit coin de paradis inaccessible aux troupeaux touristiques. Puis ce fut l’essor des cellules qui en quelques années se sont faite plus logeables avec des toits relevables, plus légères grâce à des matériaux modernes et mieux équipées disposant de l’eau, du gaz et du chauffage. Un seul défaut à ces magnifiques réalisations ? On doit opter soit pour une transformation totale et irréversible du 4x4 (découpes de carrosserie), ou choisir un Pick up sur lequel on charge une cellule.

 

C’est ici qu’intervient l’alternative Alain Sauvager qui depuis 4 ans propose ses remorques Tiptop. Elle convient à n’importe quel véhicule et la version Freerider que nous avons décourte est particulièrement adaptée à l’off road donc à nos Jeep. Un équipement d’attelage avec sa boule et son faisceau électrique aux normes, un coin de ciel bleu et c’est parti pour un week end à la plage ou en montagne avec le surf, le kayak et cette remorque en forme de goutte d’eau aérodynamique (d’ou le nom de teardrops), dans laquelle on peut dormir, faire à manger, écouter de la musique et même regarder un film sur écran plat.

 

Pour Alain, c’est la mise à jour de ce concept né durant la grande dépression de 1929 aux Etats unis. Fabriqué à l’époque à partir de matériaux de récupération, on partait avec cette habitation nomade à la recherche de travail. Reprise plus tard, elle sera le “trailer“ pratique des loisirs en totale opposition avec les légendaires caravanes Airstream de par ses mensurations réduites.

À 55 ans aujourd’hui, Alain reste un dingue d’aventure et ayant travaillé longtemps dans le nautisme, il connait la partie lorsqu’il s’agit de construire du solide à partir de matériaux modernes et légers.

À vos mesures pour l’aventure

Alors que la société Tip top a son siège social à Ballan Miré (37), c’est en Slovaquie que se trouve l’usine qui mettra en œuvre la remorque Tiptop réalisé selon vos souhaits. Quand on parle d’usine, pas d’inquiétude, il s’agit ici d’un atelier d’artisanat car lorsqu’il faut mettre en œuvre les cloisons, bricoleurs du dimanche s’abstenir, ou bien accepter à l’avance de dormir en K-way.

Elles sont fabriquées dans un sandwich constitué de panneaux de fibre de verre (1,5 mm) et de mousse polyuréthane expansée (PUR) d’une épaisseur de 20 mm, pour ensuite être assemblées via desprofilés aluminium utilisés aussi pour les huisseries, un gage de qualité et de légèreté.L’expérience est ici primordiale et c’est encore plus le cas lorsque les aménagements extérieurs et intérieurs en bois sont fabriqués par un ébéniste spécialisé dans le mobilier marine. Cet habitacle possède ainsi une excellente isolation thermique et acoustique. Pour des poids compris entre 231 et 550 kg selon les modèles et les options proposés par Alain. Le solide châssis galvanisé et suspendu provient de chez un fabricant Allemand renommé ;Knott GmbH. Homologué pour 750 kg, la Tear drop des temps modernes n’est pas à la peine y compris en off road. Toutes ces remorques sont bien évidemment certifiées conformes aux normes du marché Européen.

 

La plus légère de ces remorques est la Buddy qui du haut de ses 232 kg offre le mimimum vital avec le simple couchage standard (200 x 146 x 10 cm) et une porte. Affichée à 6 900 €, c’est la préférée des amateurs de guimbardes ancestrales peu puissantes, telles que les 2Cv.

Ensuite, nous passons à la Bonneville au look Rétro, très tendance avec ses ailes profilées à l’ancienne et ses enjoliveurs pleins. L’équipement y est plus complet avec deux portes latérales et le coffre arrière qui donne accès au meuble de cuisine. côté aménagement tout est permis y compris les couleurs assorties à votre cabriolet des vacances.

Ensuite c’est le modèle Adventure, désignée comme la version grande routière. Elle joue ainsi les sportives avec ses jantes alliage, barres de toit et malgré un poids revu à la hausse (450kg), on dispose encore de 300 kg de matériel autorisé à bord.

Enfin, pour nous amateurs de sentiers non battus, Alain a conçu la version Freerider. Avec ses pneus au profil tout terrain en 235/ 75 x 15, sa roue de secours sur le flanc droit, ses gardes boue en aluminium strié, son coffre avant et sa galerie Front runner, impossible de passer à côté de cette aventurière qui suivra vôtre Jeep partout.

  

Affichée au prix de 25 700 € avec couchage, deux portes à stores et moustiquaires, l’habillage et le meuble intérieur, la ventilation de toit inclus, les packs d’équipements, c’est le tarif pour la version full options qui se trouve sous nos yeux.

Le pack électrique apporte la grosse batterie 80 Ah, le transformateur 12/230V, la prise extérieure et bien sur un tableau de contrôle. Ici on peut ajouter le pack cuisine avec son évier et sa réserve d’eau de 20L, le réchaud à gaz deux feux, le frigo et l’ensemble de la douchette externe. Le fin du fin c’est aussi le pack audio-visuel qui comporte une chaîne hifi, un lecteur CD/DVD/Bluetooth et des enceintes extérieures et intérieures Fusion. Afin de regarder les images tournées dans la journée avec sa Gopro, l’écran plat peut être fixé à l’intérieur et à l’extérieur de cette Freerider, définitivement, le nec plus ultra.

Aller, on lui trouvera un seul inconvénient ; Avec 550 kg sur la balance, il ne reste que 200 kg de charge utile. Mais bon, un maillot de bain et des tongues ça ne pèse rien. Il reste largement de quoi transporter bagages, vaisselles, pliants, kayak, planche de surf sur la galerie ou le matériel de pêche. 

Beach trip... Pour freerider malin

Et nous voici avec Alain à bord de sa Jeep Cherokee à la recherche de ce petit coin de paradis, loin des foules.  Il ne nous faudra pas longtemps, et c’est souvent le cas, pour dénicher le bout de plage discret et impraticables si l’on ne dispose pas de 4 roues motrices. La mise en œuvre est alors simple, il suffit de décrocher la remorque et débrancher la fiche électrique. Grâce à deux niveaux à bulle, ceux qui aiment dormir bien à plat régleront l’assiette de la remorque via les deux solides stabilisateurs faciles à manœuvrer muni d’une simple manivelle. Ensuite, en montant sur les garde boue qui ne glissent pas, on peu descendre le kayak de la galerie Front runner et ensuite déployer l’auvent Foxwing puis l’ancrer dans le sable chaud. L’installation du camp de base de ce week end est presque terminé. Il suffit alors de sortir table et chaises pliantes de l’habitacle ; La chambre est prête tout comme le salon avec vue sur mer. L’heure de l’apéro a sonné, le coffre arrière s’ouvre sur le meuble en bois massif. Le frigo laisse entrevoir les boissons fraiches, on choisit le menu du soir, on le mets à mijoter sur le gaz. Avant de rejoindre les pliants, on sélectionne la bonne musique à diffuser en bluetooth depuis son téléphone portable... Tip top, le week end commence bien.

 

La solution alternative développée par Alain avec ces petites remorques porte adroitement son nom. Avec Tip top nous sommes bien dans le monde de l’évasion facile dont nous avons tous tant besoin. Pas vraiment de partir à l’autre bout du monde, le pré au bord d’un étang suffira. Si vous possédez seulement une Renegade cette petite Jeep est largement assez puissante pour vous permettre de vivre cette séquence escapade. La remorque sagement rangée à votre retour, lundi votre agile petit 4x4 retrouvera le monde urbain sans que personne ne sache que vôtre week end fut tip top.

 

laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires