Derniers articles

Jaguar XJ6 XJ40 Le luxe à l'anglaise

0 Aimé

Le luxe Anglais accessible !

La XJ40 3,2L

Certains amateurs préfèrent les lignes délicieusement british des années 60. Mais outre un prix d’achat et d’entretien important, si vous souhaitez rouler souvent à bord d’une belle Jaguar la XJ40 des années 80 sera plus adaptée.

La XJ40 sonna non seulement le renouveau de Jaguar mais aussi le sauvetage de la firme de Coventry à deux doigts de la faillite. En 1986 cette berline XJ6 lancée sur le marché fera bondir les amateurs mis face aux phares rectangulaires.  Mais la XJ40 convaincra grâce à une fiabilité qui fera date et des moteurs 6 cylindres en ligne tels que le 3,6 L de 221 ch et surtout le 3,2 L de 203 ch. La tradition était respectée avec cette ambiance toute anglaise faite de cuir et de bois précieux qu’on peut s’offrir en version Sovereign, et Daimler et ses quatre places à deux fauteuils séparés arrière.

C’est au début des années 70 que Jaguar avait commencé à travailler sur la remplaçante de l’XJ  et elle ne sera présentée que fin 1986. La nouvelle XJ40 est une berline totalement différente des trois séries précédentes. La coque plus anguleuse a fait peau neuve sous le crayon de Pininfarina et les bureaux de style maison. Le légendaires XK et leurs voraces V12 sont abandonnés au profit des moteurs à 6 cylindres tout en aluminium (AJ6): Un 3.6 L à double arbre à cames en tête, 24 soupapes, de 221 ch. Un 2.9 L de 160 ch, à 12 soupapes et simple arbre à cames sont tout d’abord proposés.  Les boîtes de vitesses offrent au choix une transmission automatique ZF à 4 rapports ou une boîte manuelle Getrag à 5 rapports.

La suspension redessinée, le berceau fixé à la coque, la suspension arrière semi-hydraulique à correcteur d’assiette fait son apparition sur certains modèles. La XJ 40 c’est aussi l’apparition de l’électronique avec un tableau de bord digital. En 1990, le moteur AJ6 passe à 4.0 L de et tandis que le 2.9 L est abandonné, il est remplacé par le très vaillant 3.2 L à 24 soupapes.

Cette Jaguar conçue en partie par le célèbre Sir William Lyons a sauvé la firme de Conventry de la faillite grâce à ce coup de jeune technique qui conserva le style Jaguar. Les XJ40 restent encore aujourd’hui des autos très prisées car elles sont bien plus facile à entretenir que les modèles précédents.

Fiche technique :

Type du moteur : 6 cylindres en ligne, essence
Emplacement : longitudinal, avant
Puissance fiscale : 17 CV
Cylindrée : 3239 cm3
Alésage x course : 91 x 83 mm
Puissance maximale : 200 ch à 5250 tr/min
Couple maximal : 30,4 mkg à 4000 tr/min
Taux de compression : 10:1
Distribution : double arbre à cames en tête
Nombre de soupapes : 24
Alimentation : injection
Type de transmission : propulsion
Boite de vitesses automatique à 4 rapports (5 rapports automatiques en option)
Direction à cremaillère, assistée (2,768 tours)
Diamètre braquage : 11,63 m (entre trottoirs)
Suspension av : roues indépendantes, triangles superposés, barre antiroulis, ressorts hélicoïdaux
Suspension ar : roues indépendantes, triangles superposés, ressorts hélicoïdaux
Longueur : 499 cm
Largeur : 201,5 cm
Hauteur : 138 cm
Empattement : 287 vm
Voie av : 150,1 cm
Voie ar : 149,9 cm
Pneus av : 225/65 VR 15
Pneus ar : 225/65 VR 15
Freins av : disques ventilés (291 mm)
Freins ar : disques (295 mm)
Volume du coffre : 430 litres
Vitesse maximale : 213 km/h
0 à 100 km/h : 9,3 s
400 m D.A. : 16,7 s
1000 m D.A. : 30,2 s
Capacité du réservoir : 89 litres
Consommation moyenne à 90 km/h : 11,5 l/100km
Consommation moyenne à 120 km/h : 12 l/100km
Consommation moyenne en ville : 17,6 l/100km
Poids : 1770 kg

Publié dans: News

laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires