Derniers articles

Jeep CJ7 moteur 4,6L V8 Rover

0 Aimé

Jeep CJ7 4,6L V8 Rover

Jeep hérétique ou Range dissident ?

Pour ceux d’entre vous qui ne jure que par Jeep ou par Land Rover, ce 4x4 né il y a 15 ans a de quoi faire hurler les puristes que vous êtes. Imaginez un peu que ce qui a tout en apparence de la légendaire CJ7 est animée par rien de moins qu’une mécanique de Range Rover P38, l’héritier du Lord Britannique. Conçu à l’époque pour un client passionné et réalisé par un surdoué de la chose mécanique, elle est aujourd’hui de retour chez ce docteur Frankenstein Savoyard.

Si au plus jeunes de passionnés de 4x4 le nom de Jean Rivollet ne dira rien et l’atelier ASA 4x4 encore moins, les plus anciens s’en souviendront certainement si on leur rappelle qu’il fut le créateur de ce Bitza Jeep- Range Rover P38 qui fit fureur (Ou horreur), lors du salon de Val d’Isère il y a une quinzaine d’années. Oui, Jean Rivollet… Parce qu’avec deux “L“ un 4x4 ça vole mieux…Comme se plait à le rappeler ce jeune Grand-père dynamique qui a raccroché officiellement la clé à molette.

C’est en 2004, lors du décès de son ami et client hôtelier Pim Geldohf que Jean n’a pu se résoudre à laisser partir cette création qui a extérieurement tout de la CJ7 exception faite de son châssis et de l’ensemble de sa mécanique issus d’un Range Rover mal aimé, alias le P38A.

Mais quelle idée farfelue était passée par la tête de ce mécanicien de renom, patron de l’atelier ASA 4x4 à Doussart (74). Jean l’explique très simplement…J’adorais l’allure des Jeep à l’Américaine qui furent au début du 4x4 une révolution pour nous en Europe avant l’invasion Japonaise. Mais, contrairement à l’idée reçue, le nouveau Range Rover avait des capacités en franchissement et en tenue de piste largement supérieure à bon nombre de 4x4. J’ai gardé le meilleur des 2…

 

100% Anglo-Américain

à la grande époque de Val d’Isère le petit atelier d’ASA 4x4 situé à la sortie d’Annecy était le lieu de rendez-vous de nombreux passionnés comme de montagnards. Ici on faisait aussi bien l’entretien des 4x4 bêtes de somme que de la préparation pour la compétition lorsque le rallye raid était encore abordable par le commun des mortels. Mais, le 4x4 loisirs faisait aussi partie de la palette de Jean Rivollet . Son ami Pim, propriétaire d’un Hotel à Val comme on disait à l’époque, lui commande un beau matin un nouveau jouet en lui laissant carte blanche.

Jean n’y va pas par 4 chemins, il démonte entièrement un Range Rover P38 et abandonne la carrosserie du Lord. Il conserve le châssis qui sera raboté à l’arrière de 250 mm, avec ses ponts Rover afin de profiter de l’empattement long et d’une mécanique robuste et peu couteuse à l’entretien. Les suspensions pneumatiques autant que diaboliques sont elles aussi abandonnée, Jean reconstruit les ancrages afin de retrouver les bonnes vieilles recettes basées sur des ressorts OME et des amortisseurs d’origine rallongés de 60 mm. Cependant il concède au progrès quelques droits version confort en greffant dans les ressorts arrière des boudins gonflables Airlift, pilotable selon la charge via un compresseur.

Du côté du moteur, c’est le 4,6L V8 Rover qui passe à la révision avec sa boite automatique 4HP22 à 4 rapports et le transfert Land d’origine. Le châssis roulant, Jean s’attaque à l’adaptation de la carrosserie de cette vieille Jeep CJ7. La caisse doit évidemment passer par la case disqueuse car il faut l’adapter à l’empattement du Range Rover. Coupée en son milieu celle-ci se voit greffer 300 mm de ferraille sur ses flancs. Jean confie ensuite la réalisation des ailes à son complice Noël Collomd qui joua admirablement de la tôle d’acier pour un résultat qui marqua les esprits.

On note que c’est son petit fils Thomas Rivollet, aujourd’hui patron de l’atelier Tip’Toy qui réalisa les pare chocs et les protections latérales lors de ses stages alors qu’il préparait son CAP. Lorsque “Pépé“ rachète cette Jeep CJ7/ P38 Thomas, améliore encore ses performance en la dotant d’un blocage de pont arrière Air locker et passe a des pneus Cooper Discoverer STT de dimensions supérieures en 35/ 12,5 x 16. 

 

100% Loisirs

C’est dans de confortable sièges baquet en cuir siglés Outback import, volant OMP en mains que nous voici en direction du plateau surplombant le village de Doussart où sévit la tribu Rivollet. Vous expliquer que ce 4x4 se comporte comme un Range Rover 4,6L V8 boîte auto est une évidence. Mais les cheveux au vent c’est nouveau pour ce Lord dévergondé avant l’heure puisqu’il faudra attendre jusqu’au printemps 2016 pour que le petit dernier dénommé Range Evoque, joue les stars avec une première version cabriolet. De là à ce que Jean demande des droits d’auteur…

Plus sérieusement, un fois sur le terrain, nous vérifions rapidement le bien fondé du concept. Les demie portes de la Jeep permettent une vue plongeante sur le placement de la roue avant gauche, la position de conduite fait dans le cinémascope, les obstacles sont avalés d’un petit coup de pédale sur l’accélérateur. Les transmissions automatiques du Range font toujours merveille et la motricité s’avère au-dessus de la moyenne pour ce 4x4 dédié aux loisirs. Il faut vraiment chercher l’infranchissable pour avoir besoin du blocage de différentiel arrière. Les rapports courts sont dans la majorité des cas suffisants.

A 73 ans, notre Savoyard qui débuta comme scieur de bois dans la scierie familiale n’a pas eu besoin de diplôme pour comprendre la mécanique. La vogue du 4x4 aidant, il a toujours joué la carte du bon sens et de la logique dans ce domaine. La réputation du garage ASA 4x4 (Pour Auto Sport Aventure), n’avait d’égal que les protos qui courraient en compétition. La “Rivollet touch“ côté performance moteur n’est pas usurpé. Et puis, si l’association Jeep - Range Rover en a fait bondir plus d’un à l’époque, rappelons que l’origine du bloc V8 Land Rover est bien la grande maison Américaine Buick. Point d’hérésie là-dedans. Alors qu’on ne peut que regretter que “Pépé“ ne soit plus désormais en activité dans le 4x4 et s’amuse sur les réglages des V8 des AC Cobra de quelques copains, on se rassure avec Thomas son petit-fils. Il est l’auteur de quelques récentes belles préparations de 4x4 plutôt tendance Extrême. Lui, c’est des blocs US qu’il colle dans ce qui ressemble à des Toyota. Quelle famille !

 

Marque: Jeep
Publié dans: Essais 4x4 et SUV

laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires