Derniers articles

Jeep Pick up Comanche

0 Aimé

LE PICK UP DE LA TRIBU

Une Jeep dénommée MJ

Alors qu’au Mondial de l’auto Parisien, Jeep brillait par son absence, à la foire du Tout Terrain de Valloire en août dernier, nous avons redécouvert l’une des Jeep parmis les plus désirables ; Une version Comanche. Autrement le dernier Pick up de la marque. Ce modèle dénommé MJ est le descendant d’une longue lignée d’utilitaire de la marque de Toledo. Il fut très peu importé en Europe, c’est bien pour cela qu’il méritait une restauration sur mesure.

Il fallait l’ambiance conviviale et estivale de la foire du Tout Terrain de Valloire pour que l’on ait l’occasion de découvrir l’une des dernières productions de l’équipe d'un préparateur Suisse. Il ne s’agissait pas cette fois d’un monstre bourré de chevaux vapeur, mais bien d’un collector Jeep... Presque un simple utilitaire perdu au milieu des Pick up du marché actuel.

Seulement quelques exemplaires en Europe

Mais, l’œil du passionné ne pouvait qu’être attiré par cette Jeep Pick up qui n’a rien d’un bitza maison né de la pratique de la disqueuse. Il s’agissait bien de l’un des rares Pick Up Comanche né dans l’Ohio importé en Europe. Pour le collectionneur, il représente l’héritier d’une lignée de Jeep civil et utilitaire qui débuta avec la Jeep Truck (1947- 1965), puis continua avec les célèbres Gladiator (1962- 1972), les CJ 10 (1982-1985) et enfin les J10 et J 2000 (1974- 1987). Avec ce rarissime Comanche, il y a de quoi compléter sa collection.

Cet exemplaire Suisse en état moyen méritait qu'une équipe de passionnés se penche sur son cas. L’engouement pour les vieilles gloires du 4x4 était l'occasion de se lancer dans une belle restauration. Le Comanche est un modèle rare, on l’a dit, à titre d’exemple, le Comanche fut importé par Renault (distributeur à l’époque) à moins de 10 exemplaires. On sait que quelques-uns furent mis en service sur le circuit du Mans. C’est bien la seule trace de ce Comanche dans l’hexagone...De là à dire qu’il savait brouiller les pistes, il n’y a qu’un pas...De Sioux !

Trêve de plaisanterie, on se met au travail et c’est par un démontage complet du Comanche qui permet de faire l’état des lieux. Si comme souvent en Suisse les soubassements sont en parfait et la carrosserie ne nécessite qu’un sérieux passage en cabine de peinture, en revanche la mécanique a souffert. Le moteur et la boîte de vitesses automatique sont donc remplacés par des éléments neuf. Ainsi ces sur un base saine composée du célèbre 6 cylindres 4,0L offrant 190 ch, de sa boîte automatique Aisin-Warner à 4 rapports et des classiques ponts Dana (30 et 44 à glissement limité), que le grand mécano peut débuter. On offre aussi un petit coup de jeune à ce Comanche avec des lames de ressorts et des amortisseurs neufs pour un rehausse de 50 mm. Les pneus 33 /12,5 x 15 Cooper Discoverer STT sont installés sur de belles jantes. Le pare chocs arrière est une réalisation maison, tandis que la benne remise à neuf chez le carrossier est protégée par un doublage Bodyguard.

De la Jeep XJ à la Jeep MJ

C’est une fois à bord que l’on réalise vraiment que ce Pick up a tout du Cherokee XJ qui nous a tous fait rêver entre 1986 et 1992. Le tableau de bord, les compteurs, le tunnel de boîtes et ses leviers sont vraiment identiques. Seuls peut-être les sièges cuir aux cousins qui fleurent bon le moelleux à la mode US nous rappellent que ce Cherokee version utilitaire est différente de ce que l’on a pu connaître en Europe. La naissance de ce Comanche, fut dictée à l’époque pour répondre à l’invasion des Pick up Japonais en Europe. Avec le Cherokee qu’on peut aujourd’hui considérer comme un break 4x4 ou compact SUV comme on les dénommait déjà aux États-Unis, Jeep créé le Comanche ou MJ. Sur la base du XJ on adapte ainsi une benne arrière séparée qui sera déclinée en deux longueurs (Long-Bed et Short Bed). La production de la version Short Bed de notre Comanche débuta en 1987.

Le Comanche reprennait les suspensions avant du Cherokee à ressorts hélicoïdaux. Lenesemble était guidé pour la première fois par le système Quadra link, tandis que l’arrière était pourvu de lames de ressorts spécifiques. Plus longues que sur le XJ celles-ci offraient une capacité de chargement et l’on pouvait choisir en option “Big Ton“ de 640 kg à 1 000 kg) sur les versions à benne longue. Cette option incluait aussi un pont arrière renforcé (Dana 44) en lieu et place du Dana 35 standard. Côté moteur, si notre Comanche Short bed Eliminator (version produite de 1988 à 1992) et aujourd’hui équipé du 6 cylindres 4,0L (242 CID) le plus puissant (190 ch), il fut proposé avec plusieurs motorisations au fil des années. Du GM 2,8L V6 essence au Renault 2,1L turbo diesel en passant par le bloc AMC 150 2,5, ce choix permettait de s’adapter aux différents marchés.Les transmissions de notre Comanche reprennent la boîte Aisin-Warner automatique à 4 vitesses type 30-40 LE (AW4), et le transfert Command-Trac (Model 231) à 2 vitesses et pont avant à enclenchement manuel.

La production du Comanche cessa en 1992, car son succès fut bien mince face aux standards US qu’étaient devenus les Pick up Ford et Chevrolet qui disposaient tous d’une double cabine (5 places) et ce n’est pas la possibilité d’une banquette 3 places sur le Comanche qui allait y changer grand chose.

Tradition indienne...Jeep

Le Cherokee fut longtemps le cheval de bataille de la marque en Europe grâce à son habitabilité qui en faisait un break familial idéal. Disparue du catalogue Jeep la XJ reste pourtant un standard qui a toujours ses inconditionnels. Le Comanche MJ est bien son jumeau. Si à bord, de ce modèle de 1990 on est aujourd’hui confortablement installé grâce au réglages électriques des sièges, c’est pour mieux profiter du fabuleux bloc 6 cylindres de légende. Sonnant la charge via ses190 ch qui sont bien là, la boîte automatique calée, il ne vous reste qu’à jouer du volant et du pied droit pour un plaisir toujours aussi intemporel ; Celui de la trajectoire sur terrain à l’adhérence aléatoire. Alors que les adeptes de la glisse préféreront s’amuser tout en travers en deux roues motrices, lorsque l’on passe en 4 roues, notre châssis long s’avère un véritable rail sur piste rapide malgré ses lames de ressorts arrière. De quoi se sentir en sécurité et profiter des sensations off road en toute sérénité. Rien n’a changé avec ce Comanche. Ce châssis, cet empattement était un idéal et restent une référence de la culture Jeep. Les modèles concurrents et les plus récents ont beau proposer aides électroniques, des consommations diététiques et un confort de berlines, une fois sur le terrain de jeu, ce Comanche a su tenir son cap, droit, sur les sentiers de la gloire, ceux des vraies Jeep, de celles qui ont fait la légende de la marque.

La Jeep c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas… Et ce Comanche restauré entre au Panthéon des modèles désirables. Nous avons réellement apprécié les qualités dynamiques de cette Jeep et le sentiment de solidité qui en émane, outre le fait que ce soit un collector. Face au nombre d’heures nécessaire à la réalisation de cette Jeep, le prix sera tout à fait justifié. On peut même le considérer comme raisonnable lorsque l’on a rôdé sur internet afin de se faire une idée des tarifs pratiqués lorsque l’on trouve un Comanche déjà importé en Europe.

Un peu de technique Comanche (1991 à 1992):

MOTEUR ESSENCE

Chrysler Jeep

Type : 242 CID 4,0L, 6 cylindres en ligne

Cylindrée : 3988 cm 3

Puissance : 190 ch SAE à 4750 tr/mn

Couple maxi : 30,36mkg SAE à 3950 tr/mn

BOITE DE VITESSES : Aisin-Warner
Type : 30-40 LE (AW4), automatique à 4 vitesses AV et 1 AR


BOITE DE TRANSFERT : 
Type : Model 231 Command-Trac à 2 vitesses manuelle, enclenchement du pont avant manuel


PONT AVANT : Dana
Type : rigide Model 30


PONT ARRIÈRE : AMC
Type : rigide Model 44, option glissement limité


SUSPENSION :

Avant : essieu rigide, système Quadra-link
Arrière : essieu rigide
Ressorts avant : hélicoïdaux
Ressorts arrière : lames semi-elliptiques,

FREINAGE :

Freins avant : à disques ventilés, 


Freins arrière : à tambours,

ROUE (origine) :

Jantes : 5 jantes tôle pleine acier de 6.00 x 15

Pneumatiques : 195/75R15, 205/75R15, option 225/75R15

STRUCTURE :

Type : Uni-frame caisse autoporteuse, tout acier, renforcé par deux longerons

Carrosserie : tôle, pick-up 2 portes,

DIMENSIONS :

Empattement : (court) 2870 mm, (long) 3045 mm


Longueur : (court) 4553 mm, (long) 4940 mm


Largeur : 1790 mm


Hauteur : (4x2) 1661 mm, (4x4) 1635 mm


Voie avant : 1448 mm


Voie arrière : 1448 mm


Garde au sol : sous pont avant 209 mm, pont arrière 203mm, sous protection boite de transfert 245 mm

MASSES :

Poids à vide : de 1420 kg à1450kg


Poids total en charge : de 2125 kg à 2200 kg

Les séries du Comanche :

1986-1986 - Custom

1986-1986 - X

1986-1986 - XLS

1987-1992 - Base

1987-1988 - Chief

1987-1990 - Laredo

1987-1992 - SporTruck

1988-1992 - Pioneer

1988-1992 - Eliminator

Marque: Jeep
Publié dans: Essais 4x4 et SUV

laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires