Derniers articles

Toyota HDJ 80 Grand raid

0 Aimé

Toyota Land Cruiser HDJ 80

Ce magnifique objet du désert

 

Il s’agit là d’un titre bien prétentieux, mais nous n’hésitons pas à l’utiliser lorsqu’il s’agit d’évoquer le Toyota HDJ 80. C’est lors de belles virées au cœur du désert que nous avons eu maintes fois le privilège de voyager à bord de ces Land Cruiser, magnifiques vaisseaux du désert que Toyota aura bien du mal à remplacer tant ils s’imposent comme la référence en matière de voyages et d’aventure dans le cœur des baroudeurs.

Vous êtes nombreux, ceux qu’i n’imaginent pas se lancer sur les pistes africaines sansun fidèle Toyota HDJ 80.  Le « 80 » comme on le nomme depuis des années s’impose toujours comme la valeur sure, le 4x4 qui fera son boulot sans vous lâcher sur le bord de la piste. Savoir ce qui manque au HDJ, déjà bien pourvu d’origine, afin de le préparer à mieux affronter le désert, ses pistes, ses pièges avec tout le confort possible pour une autonomie maximum c’est ce que nouc tentons de vous dévoiler ici.

L’indispensable et le superflu ? C’est une questionà laquelle chacun répond selon ses besoins, son style de voyage et surtout la nature du terrain à parcourir. Ici c’est la version qui permet d’aller au bout du monde et surtout...D’en revenir que nous vous proposons de découvrir.

Préparation « Grand raid »

Sur ce Toyota HDJ 80 équipé du fameux bloc 4.2 L 24 soupapes diesel (1HD-FT), on a tout d’abord sur vitaminé le 6 cylindres grâce à un gros turbo (Garret T4), qui impose un savant réglage pompe injection/ pointeaux et la suppression de l’EGR. Un échappement Inox latéral permet de libérer plus facilement les gaz. Les 220 Ch obtenus pousseront fort lorsque le besoin s’en fera sentir et le couple maxi atteint dès 1 400 tr/mn autorisent une conduite soutenue toute en souplesse que la silhouette tranquille du Toy équipé de sa tente de toit ne nous laisse pas soupçonner. L’imposant 80 s’imposera encore une fois comme le roi de la piste où il règne en maître comme sur son territoire de prédilection. Procurant confort, performance et plaisir, c’est un régal jusqu’au bout de la piste, que seules les rives d’un continent pourront interrompre.

Ce surplus de puissance a imposé quelques précautions sous le capot. Un filtre à carburant additionnel et un Schnorkel surmonté d’un pré filtre se chargent de fournir au moteur un mélange pur à 99,9 %, alors qu’un radiateur Afrique renforcé (700 Bar), régulera au mieux le refroidissement du flamboyant 4.2 L. Le choix des suspensions raid longues distances est fortement conseillé, ce qui assure en général une rehausse garante d’un garde au sol plus conséquente.

Ainsi, grâce à ce couple et des réactions plus saines sur piste rapide, le HDJ ne surprend pas. On choisit son cap et le Toy file droit, absorbant parfaitement le relief. Mais on le sait, les pistes réserve des surprises. En cas d’erreur, protéger son Toyota est indispensable. Parechocs avant et arrière costauds, treuil puissant, doubles porte roues de secours, blindage avant, blindage de boite et de réservoirs ne seront une armure de parade lors d’un long voyage. Côté autonomie, un réservoir additionnel munie d’une pompe gros débit permettra de ne pas dévier de sa route initiale à la recherche des pompes à essence parfois rares.  

 

En ce qui concerne la monte pneumatique il est fortement conseillé de ne pas lésiner. S‘équiper de pneus de marques de référence, robustes et efficaces, ne sera pas un investissement perdu. Ici les Bridgestones en 265/75 x 16 Dueler M/T en font partie.

L’aménagement intérieur n’est pas loin de ce que l’on pourrait qualifier de Full option. Il y a bien sur l’arceau six points HDJ loisirs, des sièges Sparco et des harnais pour la sécurité des passagers. Mais il y a aussi tout ce qui fait l’efficacité d’un 4x4 sur un Raid ; 2 GPS reliés à un ordinateur Toughbook Panasonic CFM34, un Terratrip 202+, un téléphone Turaya Hugues, une CB Président Harry. L’ensemble repose sur toute une panoplie de supports sur mesure.

à l’arrière, la banquette a disparu au profit de tiroirs sur lesquels sont installés 4 Aérorails  utilisés afin de fixer un frigo l (45L) dans sa housse isotherme, des plaques de désensablage, la pelle, le cric Hilift et l’échelle de tente de toit et bien sûr tout le matériel de secours et de bivouac. Juste derrière les siéges se cache le réservoir d’eau de 70L utilisé avec un kit douche, un compresseur d’air et un convertisseur 12-220V. Sur le hayon d’autres fixations extérieures servent de supports à une paire de plaques alu.

 

Voici ce que nous vous proposions de suivre pour une préparation sur base de HDJ 80. Elle allie intelligemment accessoires et pièces de qualité pour 4x4. Si la fiabilité reste une priorité, les performances sur pistes sont accrues sans pour autant mettre en péril le confort. Pas besoin d’en faire plus sur ce Toyota taillé pour partir très très loin découvrir d’autres horizons sachant que dans les dunes, la houle est parfois forte, mais l’imposant vaisseau Toyota tiendra bon.

Publié dans: Essais 4x4 et SUV

laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires