Derniers articles

Land Rover 130 Pick up

0 Aimé

Pick up Defender 130 300Tdi

Pick up Land Rover... TIMBER DEF !

Très prisé des grands baroudeurs pour ses capacités de transport de cellules voyageuses grands formats, le Defender 130 fut aussi le favori des professionnels. Lorsque l’on fut durant des années un homme des bois et le Land Rover est devenu un compagnon de travail. Aujourd’hui, La passion pour la marque Anglaise ne nous a pas quitté et le Defender s’est transformé en 4x4 loisirs. Alors pourquoi pas lui offrir un look à la hauteur de sa légende de bête de somme. 

 

Lorsque l’on est né à Hirson (02), entre les parcs naturels de l’Avesnois et celui des Ardennes et l’on a passé sa jeunesse à courir les gigantesques forêts environnantes, difficile d’échapper à la filière bois. C’est ainsi que Christophe jouera durant des années les bûcherons des temps modernes sur de gigantesques coupes de bois. Aussi, c’est tout jeune qu’il découvre les Land Rover grâce à un inconditionnel local. Cet adepte des cubes d’alu avait filé le virus à tout les jeunes du coin, que l’on pouvait retrouver tous les ans lors d'un rassemblement à Signy-Le-Petit.

 Pour Christophe, l’aventure Land commença avec un Serie III 88’ diesel, puis ce fut trois Serie III 109 essence et deux Range Rover Classic. Mais, lorsqu’il s’est agit d’aller travailler tout les jours au fond des bois avec matériel et collaborateurs, c’est évidement un Defender 130 double cabine (alias Crew cab), qui s’avérait la seule alternative.

Le 130 du Week end

Désormais, Christian a changé de métier, mais il n’a pas pu se séparer de son 130. Il est donc devenu le Land Rover du week end. Aussi, il lui fallait une bonne remise en état, puis adopter un look moins austère et plus fun qui rappellerait sa carrière passée. Quoi de mieux qu’une benne en bois comme au bon vieux temps ?

Christian aidé de copains tel que Manu, se lance alors dans un démontage complet de la benne d’origine bien fatiguée et de la double cabine du 130,qui avouons-le, n’était pas un modèle de design. Grâce à l’interchangeabilité des pièces Land, il suffit de conserver la pièce qui servait de stop charge et d’investir dans le petit toit d’un Pick up 110 (simple cabine). L’ensemble des portes et montants arrière démonté, on se retrouve bien alors avec un 130 simple cabine.

Cette configuration existait chez Land Rover. Le 130 Pick up simple cabine faisait partie des véhicules spéciaux et était livré châssis nu. Il revenait au propriétaire de se charger de l’aménager, de trouver un constructeur ou un fournisseur d’équipement adapté à ses besoins.

Pour Christian, pas question d’investir des sommes folles dans ce Def plaisir. Il déniche une simple remorque double essieux qu’il adapte sur le châssis. Entre contreplaqué marine et planches de sapin vernis, il façonne le look “à l’ancienne“ de son 130. Pour quelques centaines d’euros, son Land est devenu unique. Pour continuer à jouer les hôtes de ses bois en toute sérénité lors des sorties entre amis, il manquait pourtant de quoi prendre un peu de hauteur à ce châssis long à l’angle ventral peu avantageux. Un kit Britpart composé de ressorts en +50 mm et des nouveaux amortisseurs. Cette rehausse permettra de donner un peu plus de liberté aux gros boudins bien larges BF Goodrich Mud terrain en 35/12,5 x 15 que sélectionne Christophe.

Il restait à se pencher sur la mécanique. Là, pas question de toucher au bloc 4 cylindres 300 Tdi. Un moteur turbo diesel 2,5L, fidèle, sans électronique comme on en reverra certainement plus. Avec pratiquement 300 000 km au compteur, il reste toujours aussi coupleux et avec ses 113 ch, il suffit largement au bonheur de Christophe. Une bonne révision (en particulier la distribution), et le voilà reparti pour quelques années de bons et loyaux services.

Land des bois, la légende bien vivante

On ne peut pas dire que le 130 Land Rover avait la réputation d’être le roi du franchissement. Trop long, avec plus de 5,0m, pour être à l’aise entre les arbres et avec le moins bon angle ventral (27°), de la famille Defender, il fallait savoir manier l’engin en off road. Mais, à bord de cette cabine toujours aussi exiguë, on se sent tout de même en terrain connue. Le bon vieux réflexe fait quand ouvre la fenêtre, le coude à la portière, nous voici déjà sur les petits chemins forestiers. Sur ce terrain, on peut y aller de bon cœur, l’empattement de 2, 22 m fait de ce Land un véritable rail. Plus léger qu’à l’origine, il se fait plus vif et permet de jouer en glisse en virage. Bien assis sur ses larges pneus, il devient aussi à notre grand étonnement très à l’aise sur les terrains favoris de Christophe. Au milieu des coupes de bois, le voici qui se transforme en véritable engin de chantier. Les pneus dégonflés pour plus de portance, entre souches et trous d’eau, ce 130 s’avère toujours un formidable outil. Rustique à souhait, dans ce décor digne du Camel trophy, c’est la légende du Land Rover qui une nouvelle fois fait la preuve de son efficacité. Le moteur 300 Tdi reste une référence pour tout les vrais amateurs et l’engouement actuel pour les Land Rover équipés de ce bloc turbo diesel ne trompe pas. Arrêté en 1999 pour laisser place au moteur Td5 et ses injecteurs pompe pilotés par un ECU, le 300 Tdi s’impose comme le gardien du temple de la tradition du Defender qu’on achetait comme un utilitaire infatigable ou pour partir sur les pistes avec un 4x4 facilement réparable à l’autre bout du monde.

Christophe profite pleinement de sa création au look qu’on peut considérer comme “Rétro“. D’ici quelques années, le plus grand de la famille Defender conservera ses qualités de 4x4 permanent et l’on se souviendra qu’il fut durant des décennies “The most versatile véhicule in the world“. Sa sonorité agricole, son couple fabuleux, son habitacle archaïque, sa bouille inimitable, son entretien facile l’impose bien plus encore que par le passé comme la référence. On connaissait ses défauts, on les acceptait et il nous le rendait bien. Depuis peu, il n’est plus et il nous manque déjà.  

 

Mots clés : Defender 130, Land rover
Publié dans: Essais 4x4 et SUV

laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires