Derniers articles

Range Rover P38

0 Aimé

Le Range Rover P38A - 30e anniversaire

 Range “30e“ Edition…Et bien vert, SVP !

 

Printemps 1994, l’événement est de taille. Land Rover dévoile le successeur de son Range “Classic“. Ce P38 restera au catalogue seulement 8 ans, car prendre la suite du Lord anglais ne laissait aucune marge d’erreur. Ouvrant la voie de l’électronique embarquée durant la période troublée  British Aerospace et BMW, cette limousine 4x4 réinventée connue des débuts difficiles tant sa sophistication était élevée pour l’époque. Mais, à l’aube des 30 ans de la noble lignée, luxe, raffinement et puissance avaient eu raison du mauvais sort jeté. Le Range Rover conservait sa place de référence indétrônable au sommet de cette catégorie que l’on nomme aujourd’hui les SUV premium. On fêtait dignement l’événement chez Land Rover en offrant à une clientèle très exclusive une centaine de V8 4,6L HSE badgés “30th Anniversary Edition“. Aujourd’hui, parmis les nombreux inconditionnels du fameux “Pet“, celui-ci va faire des jaloux, un collector… Encore bien vert !   

Range Rover P38 

L’effort technologique réalisé sur ce nouveau “Cyber“ Range était conséquent pour l’époque et les pannes récurrentes sur les premiers modèles du fameux “Pet“, firent aussi rapidement partie de la légende Land Rover…Il fallait être informaticien pour oser s’éloigner des concessions Land Rover là-dedans… Se gaussaient les mauvais esprits. On connaît pourtant un bon nombre de ces Range qui échapèrent à cette fameuse malédiction en ayant vécu (Bien entretenus), une longue carrière loin des ateliers Rover. Effet corollaire, ils sont aussi nombreux les propriétaires actuels (Et heureux), de celui qui leurs offrit l’occasion d’acquérir un 4x4 luxueux à coût dérisoire par rapport à la prestation offerte par cet héritier du Range Rover. Imaginez un peu qu’en 1994, le P38 de base était annoncé par la presse au tarif de 375 000 fr (57 000€ d’aujourd’hui). Déniché quelques part en Hollande ce 4,6L HSE 30e Anniversary Edition  rutilant, fut acquis pour un peu plus de 8 000€, il y a de quoi faire des envieux. Mieux, cette série limitée fut produite à seulement 100 exemplaires ! Et oui, un collector avant l’heure né au début du 21e siècle au prix d’une simple Clio Renault, c’est bien Le P38.

Range Rover P38

Fiabilisation avant la jungle

Comme pour bien d’autres modèles mythiques, un réseau de fans s’est développé avec le temps et les défauts d’antan connus du P38 sont désormais solutionnés. Pour les fans de longue date et défenseurs invétérés des prouesses du P 38, on propose depuis quelques années aux propriétaires du “Maudit“, une séance vaudou salvatrice via des produits souvent issus de chez les spécialistes.

Range Rover P38

C’est donc sur l’électronique que l’on se penche tout d’abord. D’un simple coup de Testbook, tout est contrôlé sans oublier au passage de neutraliser toutes les sécurités y compris le code clé qui fut une source de problèmes à répétition. Ensuite, c’est au tour des suspensions et du système EAS d’être révisées et optimisées. Le bloc d’électrovanne et le compresseur sont changés tout comme le circuit. On passe enfin par les quatre coins du Range et l’on remplace les fameux “boudins“ à air par des modèles récents. Ceux-ci présentent souvent l’avantage d’être encore plus renforcé que les précédents modèles. Ils sont ensuite couplés à de simples et endurants amortisseurs. Voici donc en quoi consiste cette séance de rajeunissement appliquée à notre magnifique P38 fin prêt pour une nouvelle carrière Off road pour à peine quelques milliers d’Euros la séance de désenvoutement. Avouons-le, un Range de cette génération fragile côté électronique et suspensions mérite bien cet investissement.  Héritier de la couronne oblige.

Range Rover P38

 Range Rover P38

Un beau British…V8

 Résolument tourné vers l’avenir, ce P38 commémoratif année modèle 2001 (livrée à partir de Juin 2000), n’a pas prit une ride. Si le lourd héritage du Range “Classic“ fut difficile à porter, aujourd’hui, à bord de ce Lord Anglais au cuir Connoly vert, second de la noble lignée, on apprécie inlassablement cette idée du luxe so British. Dans un confort qui n’a rien à envier à une DS Citroën, cette limousine de deux tonnes pousse d’autant plus fort que de l’index on lui a imposé le mode “Sport“ . Loin du raffinement et de la consommation “raisonnable“ des V8 actuels de la marque, c’est avec une certaine jouissance que l’on insiste du pied droit pour un Kick down ravageur digne du bloc 4,6L qui n’oublit pas ses origines de muscle car. Bien chaussé de pneus en 18’ c’est un régal sur les petites route ou subsiste encore un peu de liberté de conduite “Sportive“. Mais, c’est bien sur notre espace de jeu favori fait de bosses et de poussière que celui qui se voulait plus long, plus large, plus luxueux que son célèbre aîné, s’avère aussi plus performant en Off road.

Range Rover P38

Notre Range n’est pas simplement magnifique dans sa livrée vert Wimbledon qu’on prend soin d’épargner, il permet d’affronter comme sur un tapis volant pistes défoncées et franchissement plus délicats. Pas besoin de prendre la peine de dégonfler les pneus mixtes Michelin. L’adhérence contrôlée à l’aide de l’ETC encaisse nos excès d’optimisme sans pour autant aseptiser les réactions en virage rapide. Il n’hésite pas à lever une patte du pont avant sans jamais devenir malsain et il s’accroche au terrain grâce à son embonpoint. C’est un vrai Land, bien vivant et héritier du trône Range, certes, mais surtout l’un des derniers à offrir ce caractère qui demandait quelques compétences à son pilote lorsqu’il souhaitait hausser le rythme.

Range Rover P38

Range Rover P38 

Vénéré aujourd’hui par certain, haït par d’autres à qui il a joué tant de mauvais tours, ce “Sac à puces“ pas encore assez savantes et fiables, reste un chapitre important de l’histoire troublée de Land Rover. Il fut l’intermédiaire entre celui qui est devenu un classique qui révolutionna de l’industrie automobile (Le premier Range Rover fut même exposé au musée du Louvres !) et les générations à succès qui trône aujourd’hui dans les show rooms des concessionnaires de la marque. Avec ce majestueux et rare P38 que nous avons eu l’honneur de malmener, nous espérons bien avoir participé à la réhabilitation des 167 000 exemplaires produits jusqu’en 2001.  

 Range Rover P38

Range Rover P38

Range Rover P38

Range Rover P38

Range Rover P38

Mots clés : Land rover, Range rover p38
Publié dans: Essais 4x4 et SUV

laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires